Savoir demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard

Publié le par Cécile

addiction comment aider son conjoint

Demander de l’aide à quelqu’un d’extérieur, ce n’est pas toujours évident. On se demande si l'on fait bien, si notre demande est légitime, si la personne pour qui on s’inquiète va bien le prendre, etc.
Quand on est en couple, que cela soit, en union libre, pacser ou marier, c’est pour le meilleur mais aussi pour le pire. Bien entendu, le pire, on aimerait l’éviter, mais la vie est parfois insidieuse et il faut faire avec les armes dont on dispose pour s’en sortir.
Sauf que parfois, même avec la meilleure volonté du monde, la personne pour qui on se bat n’est pas réceptive. Et de fil en aiguille, nous n’avons plus la force physique et mentale pour contrer le mal qui ronge.
Ce mal, peut-être dû à, n’importe quoi ou n'importe qui :

  • La perte d’un emploi mal vécut.
  • La maladie et l’acceptation difficile de celle-ci par l’entourage plus ou moins proche de la personne touchée.
  • Des difficultés financières plus ou moins longues.
  • Des soucis familiaux.
  • Un accident plus ou moins grave.
  • Se sentir rabaisser, humilier par une ou plusieurs personne(s)
  • Des  fois, un peu tout cela mélangeait au fil des années.
  • Etc.

Ce mal-être peut ressortir de différentes manières, dépression, violence, addiction diverses et j’en passe.

demander de l'aide addiction

Au début, on se dit que ce n’est qu’une passe, que le temps jouera en notre faveur et que la personne va se ressaisir.
Puis les semaines, les mois, voire les années passent mais la dégringolade, malgré des périodes plus calmes, continu de mal en pis.
On a beau être derrière cette personne, tenté de lui faire comprendre que cela ne sert à rien, qu’il faut aller de l'avant, que si elle continue ainsi, leur couple ou la famille finira par imploser. Mais rien n’y fait et on se sent désœuvré.
Bien sûr, durant ce laps de temps, on peut se confier ou non à des personnes proches. Si c’est le cas, malgré leur écoute, leur compassion, leur aide, on n’avance pas sur le sujet comme on le voudrait.
Parce que, par fierté peut-être, on hésite toujours à faire appel à des associations ou des professionnels qui pourraient nous aider de manière plus concrète.
Un jour, la goutte d’eau qui fait déborder le vase arrive, on se retrouve à appeler une association en plein milieu de la nuit, juste pour avoir une écoute et des renseignements, on fond en larmes, on craque, on pète un câble. On espère qu’une chose à la fin de l’appel, réussir à convaincre son conjoint de se faire soigner une bonne fois pour toutes.
Puis, on entrevoit la lumière au bout du tunnel, grâce à cette main tendue, j'espère que cela sera bénéfique.

aider son conjoint addiction

On le sait, le chemin sera long et semé d’embûches, mais aujourd’hui il en va de la survie de notre famille, de notre couple et de notre santé mentale à tous. Rien n'ai gagné d'avance, j'espère que les prochains mois seront plus cléments.
Si vous vous retrouvez dans ces lignes, n’attendaient pas des années avant de réagir, faites-le rapidement, au plus le problème sera pris en compte dès le début, au plus il sera facile de s’en défaire.
Voilà, quelques sites qui pourraient vous être utiles, bien que cette liste ne soit pas exhaustive :

Enfance en danger

Violences contre les femmes

Addiction aux jeux

Drogues info services

Tabac info services

Alcool info services

Ce blog est mon 4ème bébé, ma soupape de décompression, ma bouée de sauvetage par moments, je m’en éloigne parfois pour mieux y revenir ensuite. Ne vous étonnez pas, donc, que je m’en éloigne quelques temps dans les semaines à venir. Cela ne sera peut-être pas le cas, enfin je n’en suis pas certaine à l’heure où j’écris ceci. Tout dépendra de l’évolution des choses dans cette crise que nous traversons.
Merci de m’avoir lu jusqu’au bout, je n’ai pas l’habitude de me livrer de cette manière sur le blog, mais cela fait du bien parfois. Seules certaines personnes connaissant les détails de tout ceci (et je les remercie de leur écoute et conseils), je ne désire pas en dire plus ici, un jour peut-être ou pas…

Commenter cet article

Djahann 24/05/2017 21:02

Comme je te comprends.... ce n'est vraiment pas facile. Personnellement, je ne sais plus trop si je dois encore espérer ou pas. Bon courage en tout cas.

Cécile 30/05/2017 22:23

Ici il a enfin eu le déclic, parce que chacun de notre côté on en a parlé à quelqu'un d'extérieur. Tout n'est pas régler mais j'espère vraiment une amélioration.
J'espère que çà ira pour toi aussi!